Un saut dans le temps

Histoire du pain d’épices

À l’origine, le pain d’épices est une invention chinoise, nommée mi-kong. Ce pain au froment et au miel était un mets chéri par la noblesse ! Ce pain a été importé en Europe par les guerriers qui l’appréciaient pour sa valeur énergétique. En Bourgogne, il aurait été introduit par Marguerite de Flandres au XIVe siècle, l’épouse de Philippe le Hardi. Depuis, le pain d'épices est une spécialité bourguignonne !

Mulot et PetitJean
Fabricant de pain d'épices depuis 1796

Mulot & Petitjean, un savoir-faire artisanal

Ce pain d’épices est fabriqué dans la tradition des maîtres pains d’épiciers dijonnais, avec la même exigence depuis plus de 200 ans.

Nonnettes, petits mulots, glacés minces sont à découvrir en boutique ou directement à la Fabrique à Dijon.

Une nouvelle ligne de production, un axe « recherche et développement » pour étudier de nouveaux produits et surtout, la création d’un espace muséographique et d’une boutique sur environ 400m²… Ce nouveau lieu permet également aux visiteurs de découvrir l’histoire du pain d’épices, de l’entreprise familiale et bien sûr, les secrets de fabrication des produits.

Découvrir la fabrique
Élu meilleur pain d'épice de Dijon

Maison Toussaint

Tout commence en 1996 avec l’ouverture d’une première boulangerie à Chenôve. S’en suit après cinq autres boulangeries. Mais c’est en 2005 que Pascal Toussaint décide de créer son pain d’épice. Le succès arrive rapidement avec une médaille d’argent en 2007 et une médaille d’or un an plus tard, et il reçoit le titre de Meilleur Pain d’épices de Dijon par la Confrérie du pain d’épices de Dijon. Réputé pour son moelleux indéniable, il le rebaptise « Gâteau au miel et aux épices ». Et la Maison Toussaint continue d’agrandir leur offre de biscuits et gourmandises au fur et à mesure.

Maison Toussaint
Gâteau aux épices Maison Toussaint
©IMAGE ASSOCIES Matthieu Chenebt
Fabrication Pain d'épices
Côte-d'Or Attractivité - Rozenn Krebel
Le secret de fabrication

La recette du pain d’épices

Ce patrimoine gourmand dijonnais est un savoir-faire ancestral !

On commence par pétrir une pâte à base de farine de froment, de matières sucrées et de miel. Ensuite, on incorpore les jaunes d’œufs, les épices, les poudres à lever et les arômes naturels. Une fois cette pâte dans un moule, direction le four ! Après cuisson, les plus gourmands ajouterons un fourrage, un glaçage ou encore des fruits confis.

 

Côte-d'Or Attractivité - Rozenn Krebel
Une autre gourmandise

Les nonnettes

Les nonnettes sont des petits gâteaux fabriqués à partir du pain d’épices, de marmelade d’oranges et de miel. Autrefois, ils étaient fabriqués par les nonnes dans les monastères, d’où leur nom !

Découvrir la boutique historique

Une tradition annuelle

La confrérie du pain d’épices

Chaque année à Dijon et depuis plus de quinze ans, la confrérie du pain d’épices organise deux concours du meilleur pain d’épices familial. Le premier est réservé aux particuliers, et le second s’adresse aux professionnels. Se déroulant pendant la Foire gastronomique de Dijon et dans les Halles, l’objectif est de promouvoir et de défendre le pain d’épices artisanal de Dijon.  

En savoir plus

 

 

D'autres saveurs à déguster en Côte-d'Or !

En résumé